Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fantasy d'ici et d'ailleurs

Un échantillon de petits éditeurs anglophones: steampunk

23 Novembre 2014 , Rédigé par Alex Evans Publié dans #Humeur, #Critique

Un échantillon de petits éditeurs anglophones: steampunk

Depuis quelques mois, j'ai découvert la production des "indie publishers", les petits éditeurs indépendants anglophones et le rayon autoédité de Amazon US. De plus, ils sont très bon marché. J'ai téléchargé plein d'ebooks et j'ai eu la révélation.

Pas de surprise, ils fourmillent d'auteurs originaux. Oui, il y a aussi des catastrophes, mais il faut savoir user de discernement, on peut se faire une idée en lisant les premières pages en ligne. Ne cherchez pas, ce sont eux, les nouveaux pulps. Ces livres ont tous des retours de lecteurs dithyrambiques, mais je doute qu'ils soient publiés en Français avant longtemps!

Alors, pour ceux qui veulent et peuvent lire l'anglais, je voudrais faire découvrir quelques bouquins au fur et à mesure de mes lectures, juste pour montrer que la SFFF anglophone, ce n'est pas que les gros blockbusters.

Aujourd'hui, un peu de steampunk.

The Kraken King, Meljan Brook, eds InterMix

C'est une série, exactement comme "Les Foulards Rouges" de Cécile Duquenne.

Oubliez Londres et son smog et le Paris de la Belle-Époque. Imaginez que la Chine se soit lancée dans la Révolution Industrielle au temps de la Renaissance. Devinez qui sera la grande puissance coloniale? Et maintenant, imaginez que vous soyez en Australie, un pays connu pour ses kangourous et ses ressources minières...

Si les personnages sont un peu plats, àmha, j'ai adoré l'originalité de l'idée et ses conséquences politiques, d'autant plus que j'avais développée partiellement la même dans "Le Loup des Farkas" où les Américains et les Chinois étaient en guerre pour la Californie. L'univers du roman est vaste et complexe, d'ailleurs, l'auteure a rédigé plusieurs récits dans ce monde. Bref, il ne faut pas chercher bien loin pour faire original...

Nefertiti's Heart, AW Exley, eds Curiosity Quill Press

Dans un Londres steampunk très visuel, une jeune fille tente de récupérer un lot d'artéfacts anciens hérités de son père, et cachés aux quatre coins de la ville. Au même moment, un individu trucide les jeunes filles de bonne famille en leur enfonçant une clef géante dans le cœur. Ces meurtres semblent liés à un objet particulier faisant partie de l'héritage de l'héroïne...

Le bouquin m'a d'abord attirée par son intrigue: chasse au trésor qui est un artéfact magique, vieux grimoire... Bref, un petit coté "Chasseuse de livres" qui m'a tapée dans l'œuil. Le méchant et l'artéfact magique auraient mérité d'être plus développés, d'autant plus que leur mode de fonctionnement ne manque pas d'originalité. À part l'intrigue et les décors, ce qui est très original, c'est le perso principal: enfin, une héroïne qui se comporte comme une héroïne, même si elle a été victime d'un viol dans son adolescence! En parallèle, on a un héros (un chef mafieux) qui l'admire réellement à cause de sa bravoure et pas "malgré": Impubliable chez un éditeur standard!

Skies of Fire, Zoe Archer, eds Avon Impulse

Bon, Avon n'est pas vraiment un petit éditeur, le récit est classé en romance, mais c'est tellement original, que je l'ai ajouté à la série.

Dans une version steampunk de la 1ère Guerre Mondiale, la guerre fait rage entre l'Angleterre et l'Autriche. Elle ne se passe pas dans les tranchées, mais dans le ciel, entre des engins volants auxquels le capitaine sert littéralement de source d'énergie. L'héroïne, une sorte de James Bond croisée de Mac Gyver, avec gadgets, est envoyée en mission suicide: saboter une usine d'armement en territoire ennemi. Elle croise la route d'un vaisseau volant en perdition...

Encore une fois, une héroïne et un Prince Charmant pas gnagnan pour deux sous. En général, l'auteure a des personnages qui ne sont ni nobles, ni riches, pas forcément blancs et se comportent avec un minimum de logique. Ça change! Et que dire des jouets sexuels steampunk? Pour la petite histoire, des objets de ce genre ont réellement existé, "pour pratiquer des massages internes à des dames souffrant d'hystérie" (sic)! http://www.psychologytoday.com/blog/all-about-sex/201303/hysteria-and-the-strange-history-vibrators

Un échantillon de petits éditeurs anglophones: steampunkUn échantillon de petits éditeurs anglophones: steampunk

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article