Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fantasy d'ici et d'ailleurs

Les scènes de sexe en Fantasy: aspects pratiques

1 Décembre 2014 , Rédigé par Alex Evans Publié dans #Les scènes de sexe en Fantasy

Les scènes de sexe en Fantasy: aspects pratiques

Attention, le blog déménage! à partir du 15 Octobre 2016, rendez-vous sur :

www.romansdefantasy.com

Cet article fait suite à :

Les scènes de sexe en fantasy : introduction

Les scènes de sexe en fantasy: travail préparatoire 1

Les scènes de sexe en Fantasy: travail préparatoire 2

L’une des meilleurs topos sur les scènes de sexe, tous genres confondus, est sans doute celui de Diana Gabaldon : http://www.dianagabaldon.com/2012/07/how-to-write-sex-scenes/. Et il est très court !

Donc, je n’aurais pas grand-chose à ajouter. Pour résumer son propos : une scène de sexe est un dialogue. Encore une fois, il peut-être non verbal, mais les partenaires vont avoir quelque chose à exprimer (non, pas forcément « Je t’aimeuh ! »). Les personnages vont-ils établir des relations particulières ? Résoudre un conflit ? Progresser dans leur relation ? Obtenir ce qu’ils cherchent ? Y en a-t-il un qui domine le/les autres ?

Ensuite, allez-vous décrire ce qui se passe dans la tête d’un ou des personnages ?

N’oubliez pas que ce genre de scène n’implique pas que la vue, mais les autres sens (sinon votre lecteur a l’impression de lire la description d’un film porno).

La chorégraphie :

Désolée, mais le corps humain étant fait d’une certaine façon, les choix ne sont pas infinis. Vous n’avez aucune chance de décrire une position qui n’ait pas déjà été utilisée plusieurs fois par des auteurs avant vous. Ce doit être un vrai cauchemar pour ceux qui écrivent des romans érotiques !

Pourquoi choisissez-vous telle position et telle séquence de positions et de gestes plutôt qu’une autre ? Si vous écrivez pour faire du porno, vous n’avez pas besoin de vous poser la question. Sinon, comme je l’ai dit au chapitre précédent, il faut que ça reste cohérent avec le reste de votre récit.

Ma vue très perso sur la Fantasy est que vous pouvez donner n’importe quel caractère à un elfe ou un dragon, mais qu’un être humain va rester un être humain (vous pouvez le faire un peu plus grand que nature, mais pas trop…). Donc, les relations entre humains qu’ils soient amants des passage ou follement amoureux doivent rester vraisemblables anatomiquement et émotionnellement. Encore une fois, si les protagonistes sont sous le coup d’une forte émotion ils risquent de limiter les manœuvres au minimum. Donc, ne comptez pas sur l'érotisme torride d'une position compliquée, pensez plutôt à exprimer l'impact émotionnel de la scène.

Vocabulaire et rédaction :

Le lecteur doit comprendre ce qui se passe, surtout si vous avez choisi de décrire votre scène dans les moindres détails. Alors évitez les paraphrases fleuries.

Avez-vous besoin de décrire toute la scène jusqu’à la moindre crispation d'orteil de chaque personnage, ou pouvez-vous vous contenter des grandes lignes ?

La conclusion de la scène :

Les partenaires ont-ils atteint l’orgasme ? Je sais que c’est un canon en Fantasy comme dans d’autres genres, mais cela vous prive de nombreux développements intéressants : si l’un ou les deux, trois etc… ne sont pas parvenus à la Terre Promise, que font-ils ?

Enchainement dans l’histoire :

Ce genre de scène sont souvent placées en point d’orgue dans le récit. C’est l’occasion de rebondissements, révélations, surprises, bref, c’est l’occasion d’en profiter.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Escrocgriffe 27/12/2014 13:35

Pas simple ! Je dois avouer que je n’ai encore jamais écrit de scène de ce genre, mais je sens que tôt ou tard cela va finir par arriver… :)

Alex Evans 28/12/2014 11:35

Le conseil de Diana Gabaldon, de traiter ces scènes comme toutes les autres est très pertinent.

Alex Evans 28/12/2014 11:34

Ben non, pas simple du tout d'autant plus que le grand risque, à mon avis, ce n'est pas de faire porno, mais de faire ridicule.
Le conseil de Diana G