Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fantasy d'ici et d'ailleurs

Un échantillon des petits éditeurs anglophones: Fantasy

28 Février 2015 , Rédigé par Alex Evans Publié dans #Humeur, #Critique

Un échantillon des petits éditeurs anglophones: Fantasy

Laissez tomber Tolkien, le Trône de Fer, le Moyen-âge, les chevaliers, les demoiselles en détresse et les clans féodaux. Ces histoires vous emmènent ailleurs. Ça va peut-être vous demander un petit effort d'adaptation, mais un peu de changement ne fait pas de mal.

Et peut-être, en y réfléchissant, certaines vont-elles vous rappeler quelque chose?

The Immortals of Meluha, Amish Tripathi, Jo Fletcher Books

Une grande civilisation menacée par de terribles envahisseurs? Check. Une prophétie? Check. Un héros inattendu aux origines humbles? Check. C'est qui? Le roi Arthur? Harry Potter? Non: Shiva.

Pour ce bouquin, on part en Inde, en 1900 av JC. Le récit est une version d'une légende de ce pays. L'auteur, manifestement un fana d'histoire, nous rappelle qu'à cette époque, les indiens s'étaient déjà posé à peu près toutes les grandes questions de l'humanité. Comment faire une société juste? Qu'est-ce que la démocratie? Quelle est la place de l'homme dans l'univers? etc...

Le style est moyen, àmha. À part ça, c'est une lecture plaisante. Le caractère du protagoniste a un petit coté Bollywood, assez différent des héros sombres et torturé dont nous avons l'habitude, même s'il se prend son lot d'épreuves: il est plutôt optimiste, curieux et spontané, avec une tendance à la gaffe, surtout avec les femmes.

Bref, une bonne illustration de l'idée qu'avec un archétype, on n'a pas besoin d'une histoire occidentale.

The bone Flower Throne, TL Morganfield, autoédition

On recommence. Un royaume menacé par de terribles envahisseurs et un dieu? Check. Un héros conçu par des moyens surnaturels? Check (à ce propos, on notera qu'on n'a pas inventé l'Immaculée Conception). Une lutte entre le Bien et le Mal? Check.

Cette fois, on est au Mexique vers l'an 1000. Le héros, Topiltzin, fils du dieu Quetzalcoatl, doit défaire le terrible dieu Miroir de Fumée, mettre un terme aux sacrifices sanglants qui lui sont faits et restaurer la paix et la justice, rien que ça. Heureusement, il a le soutien de sa sœur aînée/prêtresse/amante: Quetzapetlal...

Le récit est narré par la jeune femme. Encore une histoire archétypale, à la sauce mexicaine, cette fois, avec son cocktail d'intrigues, de trahisons, d'alliances, de mésalliances de rebondissements et surtout de personnages tridimensionnels.

People of the Thunder, Michel Gear et Cathleen O'Neal Gear, Forge Books

Un pays, une guerre en gestation... Non, ce récit n'a rien d'archétypal, cette fois. On part dans le Sud des États-Unis vers 1300, parmi les indiens d'Amérique du Nord. Pas des indiens qui vivent dans des tentes et disent "Hugh!" à la fin de chaque phrase. Ceux-là vivent dans de grandes cités fortifiées et font commerce jusqu'au Mexique. Bien entendu, entre concurrence économique et rivalités politiques, on se retrouve dans une guerre. Il va incomber à un étrange trio de tenter de restaurer la paix: le Marchand et les chamanes Vieux Blanc et Deux Pétales, une jeune femme qui fait tout à l'envers...

Comme j'ai acheté ce livre en promo, je n'ai pas tout de suite réalisé que c'était le dernier épisode d'une trilogie, mais on saisit quand même ce qui s'est passé avant.

Les auteurs de ce roman sont deux archéologues spécialisés dans le sujet. Les fanas d'histoire seront ravis. Ce qui fait l'originalité de ce livre est le fait qu'on se retrouve plongé dans un monde totalement différent. Contrairement à la majorité des romans de fantasy, il n'y a pas de limite et surtout, aucune opposition, entre le réel et le surnaturel. Même la mort est perçue comme un passage à un autre état, il n'y a ni Paradis, ni Enfer, ni jugement des âmes. Celà modifie considérablement les priorité des héros. On se demande parfois si le surnaturel existe vraiment ou seulement dans leur esprit.

Enfin, les femmes ne comptent pas pour du beurre et le poids des responsabilités pèse réellement sur leurs épaules, sans Prince Charmant pour les tirer d'affaire!

The Atomic Sea, Jack Conner, Allen Wise Publisher

Dans ce monde dieselpunk, l'océan est devenu toxique, bouillant, parcouru d'éclairs et habité de créatures défiant l'imagination. On ne peut le toucher sans protection. La nation d'Octung (qui n'est pas sans évoquer le 3ème Reich), cherche à envahir ses voisins, en particulier le petit pays de Ghenisa. Un petit groupe de résistants, The Black Sect, tente de renverser le gouvernement dictatorial d'Octung. Lors d'une mission à bord d'un baleinier militaire ghenisien, le Dr Avery une médecin un peu naïf, devenu alcoolo après avoir perdu sa famille, se retrouve à enquêter sur deux meurtres. Il repêche de l'estomac d'une baleine une mystérieuse jeune femme encore en vie. Elle déclare appartenir à la Black Sect et l'entraîne dans une quête désespérée pour empêcher la guerre. Seulement, Avery ignore qui dirige réellement Octung. Quand aux résistants, sont-ils réellement ce qu'ils prétendent?

Ce roman épique est hors normes. L'auteur a pris des élements très classiques, mais est parvenu à en faire une intrigue totalement inattendue (la demoiselle en détresse vaut son pesant de révèlations, au fil des volumes). Des rebondissements imprévus, des paysage surprenants... On croit y voir passer l'ombre aussi bien de Jules Vernes que celles de Tolkien, Lovecraft ou Howard et en général, tous les éléments de SF et fantasy depuis leur création: espions, résistants, mutants, monstres, sectes, dieux, technologies démentes... En plus d'autres genres littéraires! Les personnages sont bien caractérisés, hauts en couleurs avec des trognes qu'on n'oublie pas et l'univers visuel me fait penser à un mélange de Métropolis, d'un film de David Lynch et La cité des enfants perdus. Le suspense, la peur et les rebondissements sont très bien maîtrisés, on frissonne réellement en se demandant quelle horrible découverte on va découvrir à la page suivante. À lire absolument dès qu'il sort en français!

Un échantillon des petits éditeurs anglophones: Fantasy
Un échantillon des petits éditeurs anglophones: Fantasy
Un échantillon des petits éditeurs anglophones: Fantasy

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article