Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fantasy d'ici et d'ailleurs

Un échantillon des petits éditeurs et autopubliés anglophones: pulp

14 Mai 2015 , Rédigé par Alex Evans

Ces séries, d'urban fantasy sont de bons vieux pulps à l'ancienne: héros redresseurs de torts plus grands que nature, organisations secrètes tentaculaires, versées dans l'occulte, artéfacts magiques, démons., rebondissements et retournements de situations...

Et bonne nouvelle: les femmes (quand il y en a) n'ont plus du tout le coté cruche des années 30. À mettre entre toutes les mains!

Un échantillon des petits éditeurs et autopubliés anglophones: pulp

Cameron Kinckaid, Daniel Arthur Smith, Holt Smith Ltd

Un américain, ancien de la Légion Étrangère, tient un restaurant français à New York avec ses anciens copains de régiment. Malheureusement, les aventures et les ennuis n'arrêtent pas de débarquer dans son établissement...

Le premier épisode, The Cathari Treasure parle d'un trésor cathare, également recherché par une société secrète d'inquisiteurs modernes. On ne sait pas lesquels des deux sont les plus fanatiques. On y retrouve le Da Vinci Code, les Templiers et des Cathares modernes. Malgré une ou deux incohérences et des fautes de français quand l'auteur fait parler ses persos dans notre langue, l'ensemble se laisse lire sans ennui.

Un échantillon des petits éditeurs et autopubliés anglophones: pulp

Rei and Gideon Quinn, Jennings Wright, autopublication

Une antiquaire spécialisée en restauration et son mari se lancent à la recherche d'artéfacts oubliés...

Cette série lorgne bien sûr du coté d'Indiana Jones. Le premier épisode Solomon's Throne, les voit en quête de l'objet éponyme à travers le monde. En parallèle, on suit une histoire qui se déroule quatre cent ans auparavant: le périple d'un Jésuite, lui aussi lié à l’artefact.

Un échantillon des petits éditeurs et autopubliés anglophones: pulp

Occult Assassin, William Massa, Critical Mass Publishing

Mark Talon, un ancien de la Delta Force dont la fiancée a été assassinée par une secte, se lance dans une croisade personnelle contre l'occulte...

Que diriez-vous d'un cyberdémon? Ou alors, un robot possédé par une entité démoniaque? Et un groupe de Heavy Metal qui au lieu de prier Satan, voue un culte à une divinité Viking?

William Massa est un scénariste professionnel et ça se sent. Ses romans sont construits au cordeau, ses scènes d'actions sont très visuelles, sans aucun temps mort. Ça sent la poudre et l'hémoglobine. On ressent très bien la terreur des victimes. Surtout, il parvient à reprendre sous un jour nouveau des éléments classiques. Du grand pulp!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article