Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Fantasy d'ici et d'ailleurs

Un peu d'Urban Fantasy

20 Octobre 2015 , Rédigé par Alex Evans Publié dans #Publications

Un peu d'Urban Fantasy

Après le steampunk et la romance, je me suis dit que j'allais faire un peu d'urban fan. C'est un genre qui me rend sceptique d'habitude, car il a repris à son compte non seulement les clichés de la Fantasy, mais aussi ceux de la romance. Heureusement, un petit tour chez les autopubliés anglophones m'a convaincu de revoir mes idées. L'originalité et la vitalité de leur production est impressionnante. D'ailleurs, à quand remonte le dernier grand roman de fantasy anglophone venant d'un éditeur standard?

Alors, je me suis dit que s'ils avaient le droit de faire original, pourquoi pas moi? Car en plus de ses clichés, l'Urban Fantasy a ses canons, y compris dans les séries TV. Moi, quand je lis ce genre de roman, j'ai l'impression de me retrouver dans les années 70 ou 80. Or, on est en 2015! Le Diable aurait certainement son site internet rutilant pour attirer les pécheurs! Les vampires auraient des forums de discussion, les loup-garous des groupes d'entraide, les fantômes hanteraient les ordinateurs et toute créature magique vivant parmi les humains aurait un smartphone...

J'ajoute que c'est la Mondialisation! Les bake-tanuki viennent visiter la Tour Eiffel et déguster des crêpes dans un restau tenu par des korrigans. Et si les baguettes magiques étaient vendues sur internet et livrées par courrier spécial? Ça vous élargit quand même les possibilités de l'intrigue, non? Enfin, c'est la mondialisation aussi et surtout pour les humains. Donc, je ne mets pas en scène une énième blondinette américaine. Et les gens qui ont un prénom anglophone parlent réellement anglais, comme Ian, dans "Chasseurs de trésors" qui est un indien d'Amérique du Nord. Quoi, il ne s'ppelle pas OEuil de Faucon? Ben non, on est en 2015. En plus, les gens pensent et parlent comme en 2015. Donc, pas d'héroïnes virginales qui ignorent la contraception et parlent comme chez Balzac!

Aussi, je suis partie sur non pas une, mais trois histoires, avec trois héroïnes très différentes. La première est un roman du style Indiana Jones, la chasse à un trésor. La deuxième est une romance qui se passe dans une petite ville de l'Amérique profonde avec des métamorphes etc... Le petit détail qui va tout changer? La petite ville est située dans une réserve indienne. Enfin, la quatrième est un roman YA qui met en scène les aventures d'une lycéenne un peu particulière dans la Jungle... de Calais.

Aujourd'hui, je vais vous parler de la première: "L'Œuf-tonnerre". Après une thèse d'histoire et une longue période de chômage et de petits boulots, Yasmine a choisi un métier aussi lucratif que peu reluisant : elle fait commerce d’objets anciens qu’elle a excavés illégalement aux quatre coins du monde. Des églises abandonnés d’Europe de l’Est aux pyramides perdues dans la jungle colombienne, ses opérations de collecte sont organisées avec rigueur et précision. Contrairement à un certain personnage de jeux vidéo, elle n’a rien d’un casse-cou et coule des jours heureux entre sa villa de luxe, ses robes Chanel et ses parties de jeux en réseau. Seulement voilà : un jour, en ouvrant une crypte dans les ruines d’un monastère de Transylvanie, elle expose à la lumière le Grand-Prince des Vampires en personne. Ce dernier ne survit pas à l'incident et ses loyaux sujets se lancent à la poursuite de notre héroïne. Au cour de sa fuite, elle rencontre une dragonne qui lui propose de la débarrasser des vampires. En échange, Yasmine doit lui retrouver un objet volé il y a près de 2200 ans...

Sa quête l'emmènera de Shanghai au Sud de l'Inde, en passant par l'Écosse, la Côte d'Azur et Los Angeles. C'est une jeune femme moderne, un peu naïve, qui tente de combiner boulot, survie et même romance, dans un monde de plus en plus compliqué.

On peut suivre le premier jet de l'histoire ici: https://www.wattpad.com/story/50172893-chasseurs-de-tr%C3%A9sors-s-a-r-l

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article